Performance environnementale*

Nous faisons le suivi de notre performance afin de nous améliorer en permanence et de fixer nos objectifs relatifs à la production d’émissions et de déchets ainsi qu’à la consommation d’énergie et d’eau.

Consommation totale d'énergie (en gigajoules (GJ))
2019 2018 2017 2016 2015
Consommation totale d'énergie (GJ) 1  2 4 259 082 4 600 739 4 391 935 4 414 963 4 707 394
Carburant (renouvelable et non renouvelable) consommé (GJ) 2 236 372 2 458 201 2 273 484 2 286 272 2 503 369
Gaz naturel (non renouvelable) (GJ) 1 846 055 1 914 269 1 801 030 1 746 937 1 764 496
Kérosène (non-renouvelable) (GJ) 304 909 448 577 389 890 457 540 627 967
Autres carburants (non renouvelables) (GJ) 3 85 407 95 353 82 561 81 791 110 215
Ethanol (renewable) (GJ) 0 3 4 4 692
Électricité, vapeur et eau chaude (GJ) 2 022 710 2 142 537 2 118 451 2 128 691 2 204 025
Eau chaude (GJ) 195 192 207 632 211 721 220 113 216 739
Vapeur (GJ) 58 988 61 258 61 527 59 836 57 809
Électricité (renouvelable et non renouvelable) (GJ) 1 768 530 1 873 647 1 845 204 1 848 743 1 929 477
Électricité renouvelable (GJ)
2019 2018 2017 2016 2015
Électricité renouvelable (GJ) 893 514 662 665 701 220 718 875 746 669
Indicateur de l'énergie (GJ par million de $ US de revenus)
2019 2018 2017 2016 2015
Indicateur de l'énergie (GJ par million de $ US de revenus) 4 270 283 271 270 259
Émissions de gaz à effet de serre (GES) (Portée 1 et 2) (tonnes de CO2 équivalent (tCO2e))
2019 2018 2017 2016 2015
Émissions de gaz à effet de serre (GES) (portée 1 et 2) (tonnes de CO2 équivalent (tCO2e)) 5  6  7 252 214 280 332 272 270 285 296 313 743
Émissions de GES - Portée 1 (tCO2e) 133 751 148 927 137 174 138 906 154 820
Émissions de GES -  Portée 2 (tCO2e) 118 463 131 405 135 097 146 390 158 924
Émissions biogéniques - Éthanol (tCO2e)
2019 2018 2017 2016 2015
Émissions biogéniques - éthanol (tCO2e) 0 0 0 0 49
Indicateur des émissions de GES (tCO2e par million de $ US de revenus)
2019 2018 2017 2016 2015
Indicateur des émissions de GES (tCO2e par million de $ US de revenus) 8 16 17 17 17 17
Émissions de substances appauvrissant la couche d'ozone (tCO2e)
2019 2018 2017 2016 2015
Émissions de substances appauvrissant la couche d'ozone (tCO2e) 9 571 1 024 1 082 1 048 1 629
Eau prélevée (mètres cubes (m3))
  2019 2018 2017 2016 2015
Eau prélevée (mètres cubes (m3))  1 673 168 1 742 807 1 807 211 1 706 741 1 881 071
Eau prélevée de services d'approvisionnement en eau municipaux ou autres 1 621 317 1 685 721 1 752 705 1 661 421 1 823 880
Déchets produits (dangereux et non dangereux (tonnes métriques))
2019 2018 2017 2016 2015
Déchets produits (dangereux et non dangereux (tonnes métriques)) 10 55 348 53 693 51 723 46 926 50 983
Déchets dangereux (tonnes métriques) 8 218 7 691 7 686 7 258 8 936
Recyclage (tonnes métriques) 2 860 3 618 1 867 1 232 1 597
Valorisation énergétique (tonnes métriques) 1 922 1 286 1 198 1 067 1 132
Destruction (tonnes métriques) 1 262 855 783 940 934
Envoyés à des sites d'enfouissement (tonnes métriques) 2 105 1 933 3 838 4 019 5 273
Déchets non dangereux (tonnes métriques) 47 130 46 001 44 037 39 668 42 047
Recyclage (metric tonnes) 33 564 31 763 30 985 28 453 30 299
Valorisation énergétique (tonnes métriques) 8 033 8 637 7 765 5 797 5 690
Destruction (tonnes métriques) 1 110 1 153 758 280 453
Envoyés à des sites d'enfouissement (tonnes métriques) 4 423 4 530 5 138 5 605 5 539
Déchets valorisés (dangereux et non dangereux) (% du total des déchets) 11 84 84 81 78 76
  • 1Certaines de ces données environnementales ont été vérifiées par une tierce partie. L’audit couvre les sites participant au système de management environnemental et d’audit (EMAS) de l’Union européenne.
  • 2L'énergie consommée au sein de notre entreprise comprend des carburants renouvelables et non-renouvelables et des achats d'électricité, de vapeur et d'eau chaude. Nous n'achetons pas d'énergie pour le refroidissement et ne vendons pas d'énergie. Nous ne mesurons actuellement pas l'énergie consommée en dehors de l'entreprise. Les données sur la consommation d'énergie sont tirées de nos factures ou des relevés des compteurs sur nos sites, et elles sont regroupées dans une base de données centrale. Nous avons employé des facteurs provenant de l'Agence internationale de l'énergie et de l'Energy Statistics Manual pour convertir les volumes de consommation d'énergie de nos factures en GJ.
  • 3Les autres carburants non renouvelables consommés dans nos activités sont l'essence, le naphte, le mazout résiduel, l'acétylène, le GPL et le diesel.
  • 4L'indicateur d'énergie se rapporte à l'énergie consommée au sein de notre entreprise et englobe les carburants renouvelables et non renouvelables ainsi que l'électricité, la vapeur et l'eau chaude achetées sur nos sites.
  • 5Certaines de ces données ont été vérifiées par des tiers. La vérification couvre les sites admissibles en vertu du système d'échange des émissions de l'Union européenne (EU ETS), ainsi que ceux faisant l’objet d’un audit externe pour leurs émissions de GES en vertu du système québécois de plafonnement et d’échange des droits d'émission de GES.
  • 6Certaines de ces données environnementales ont été vérifiées par une tierce partie. L’audit couvre les sites participant au système de management environnemental et d’audit (EMAS) de l’Union européenne.
  • 7 Nous rapportons les émissions de GES selon une approche de consolidation opérationnelle. Les facteurs d'émission de portée 1 sont compilés à partir du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat. Les facteurs d'émission de portée 2 sont compilés à partir des services publics locaux, des provinces ou États et des inventaires nationaux, le cas échéant. Pour les portées 1 et 2, nous appliquons à nos calculs les potentiels du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat, qui englobent les gaz suivants : le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4), l'oxyde nitreux (N2O) et les hydrofluorocarbures (HFC). Les émissions de portée 3 ne sont présentement pas incluses.
  • 8L'indicateur des GES concerne uniquement les émissions de portées 1 et 2 et englobe les gaz suivants : CO2, CH4, N2O et HFC.
  • 9Les substances appauvrissant la couche d'ozone (SAO) sont utilisées dans les climatiseurs, les congélateurs, les réfrigérants dans nos installations, nos trains et nos avions. Nous calculons les émissions de GES à partir de la quantité de SAO attribuable à une fuite accidentelle de l'équipement, en appliquant ensuite les potentiels de réchauffement pertinents du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (2007 Fourth Assessment Report) couvrant les hydrofluorocarbures et les perfluorocarbures.
  • 10Nous confirmons nos méthodes d'élimination d'après des rapports qui nous sont fournis par nos sous-traitants chargés de l'élimination. Les déchets compostés sont comptabilisés dans nos chiffres concernant la valorisation énergétique. Nous ne jetons pas de déchets par injection en puits profonds et ne faisons pas de stockage sur site.
  • 11Les déchets valorisés sont les déchets dangereux et non dangereux qui ont été dirigés vers un processus qui les réutilise, les recycle, les composte ou les incinère pour en faire des produits ou des sources d’énergie utiles. Le nombre indiqué est le pourcentage de déchets valorisés par rapport à notre production totale de déchets (dangereux et non dangereux).

* Le périmètre de collecte des données sur la performance environnementale et l’énergie inclut : les immeubles appartenant à Bombardier ou loués à long terme avec plus de 4 645 m2 (50 000 p2) de superficie climatisée et sous gestion de Bombardier (locataire unique); les sites comptant 150 employés ou plus; les sites considérés comme des établissements de production, d’exploitation ou de service principaux; ainsi que les coentreprises dont Bombardier a le contrôle opérationnel (détient plus de 50 % des actions à droit de vote).
Dans certains cas, les données globales ne correspondent pas à la somme des données connexes ou totales, qui n'ont pas été arrondies. 
Certaines de ces données ont été vérifiées par des tiers. La vérification couvre les sites admissibles en vertu du système d'échange des émissions de l'Union européenne (EU ETS), ainsi que ceux faisant l’objet d’un audit externe pour leurs émissions de GES en vertu du système québécois de plafonnement et d’échange des droits d'émission de GES. 
Certaines de ces données environnementales ont été vérifiées par une tierce partie. L’audit couvre les sites participant au système de management environnemental et d’audit (EMAS) de l’Union européenne.