Prado Museum, Madrid
Mode de vie

Visite de la Madrid magique : où se faire plaisir dans la capitale culturelle de l’Espagne

La cuisine inspirante, les bons vins et la beauté intemporelle de la capitale espagnole.

Vitrine des plus grandes aspirations de l’Espagne, Madrid est très gratifiante pour les bons vivants férus de cuisine locale, de grands vins et de la beauté qui découle de près de cinq siècles au cœur de la vie culturelle espagnole.

Visites

Toutes les routes d’Espagne mènent à Madrid – et plus précisément à la Puerta del Sol, majestueuse place royale dominée par un bronze du roi Charles III à cheval. La plaza a été réaménagée l’an dernier et une rose des vents nouvellement installée marque le point d’origine officiel de six routes nationales. Comme la « Sol » peut devenir horriblement chaude, poursuivez votre chemin à l’ouest vers l’église San Ginés du 14e siècle et sa célèbre chocolatería homonyme. En tournant vers le sud à la Plaza Mayor, passé l’architecture de fonte du marché San Miguel, on fait la file pour des bocadillos de calamares (sandwich de calmar) à des restaurants patrimoniaux comme la cerveceria (brasserie) La Campana.

Si vous n’avez jamais eu l’occasion d’être impressionnés par un Velázquez ou intimidés par un Goya, ne manquez pas la plus récente collection madrilène, un projet né d’une passion nonagénaire qui a enfin – enfin – ouvert ses portes l’an dernier. Intégrant un site archéologique du neuvième siècle près du palais royal et de la cathédrale Almudena, la Galerie des collections royales abrite les riches réserves d’État de portraits, tapisseries héroïques et objets historiques remontant à plusieurs siècles. Histoire visuelle de la nation en or et en couleurs multiples, elle offre des vues panoramiques sur la vallée de la Manzanares et, dans sa grande cour, quelques plages d’ombre bienvenues. Comme l’épique Museo del Prado à l’autre bout du centre historique, elle reste ouverte jusqu’à ce que le soleil couchant enveloppe le Palacio Real de sa lumière dorée. Autre lieu incontournable, Casa Loewe est un vaisseau amiral de trois étages pour la marque qui fabrique encore ses articles de cuir dans des ateliers un peu partout en ville.

Séjour

Jaime Hayón, surréaliste vivant chouchou de Madrid, a dessiné l’hôtel Barceló Torre de Madrid, un établissement cinq étoiles de la Plaza de España rempli de ses meubles audacieux et sensuels.

L’hôtel Four Seasons a sa propre brasserie Dani García, sur le toit de ce palace triangulaire. Mais sa collection de 1 500 œuvres d’artistes espagnols est encore plus remarquable : toiles, photographies et sculptures ornent les espaces communs, les chambres et les suites, et des visites guidées sont proposées aux voyageurs les plus curieux. 

Le meilleur restaurant de Madrid.
Restaurant Sala de Despiece à Madrid

Plaisirs

Les repas à Madrid sont longs, joyeux, chaotiques et décontractés avec des nappes blanches. Si vous êtes à l’aise sur le tabouret dépareillé d’un bar bourdonnant d’activité, Celso y Manolo vous régale de palourdes au xérès, de jamón ibérique et de tomates espagnoles. Plus au nord, Sala de Despiece présente des carreaux utilitaires des années 60 et son Picasso culinaire transforme des tapas traditionnels en chefs-d’œuvre de sardines et de pieuvre grillée baignées de sauces aux couleurs méditerranéennes. Au cœur de l’été, les gourmands avisés se rassemblent tous chez A’Ollo pour déguster des couteaux solenoidae et du fromage burrata sur la terrasse du toit d’une villa de la Gran Vía. Et il serait scandaleux de quitter la ville sans avoir goûté aux cocktails de vermouth préparés par Alberto Martínez du 1862 Dry Bar. Son délicieux vermouth Martínez, avec gin, liqueur de marasquin et bitters Angostura, vous aidera à mieux rouler vos R.

Exploration

Comme tout objet d’affection, Madrid est aussi belle à l’intérieur qu’à l’extérieur – et peut-être n’est-elle jamais aussi jolie qu’au très populaire bar du BiBo, surmonté d’une montgolfière rutilante. La salle est éclairée par 7 000 ampoules, digne de la feria d’Andalusia et tenue par l’ambitieux chef Dani García, dont les desserts laqués de sucre sont de véritables œuvres d’art. Presque tout aussi fascinant, le jardin « secret » sur le toit de Salvador Bachiller, une oasis au centre-ville spécialisée dans des cocktails au concept unique.

Articles connexes

  • Trésor caché au Népal
    Mode de vie

    Trésor caché au Népal

    De Charu Suri - 05 juin 2024

    Visite du majestueux district de Mustang, ancien royaume interdit, au luxe supérieur.

    Aller à l'article
  • Haute Hong Kong
    Mode de vie

    Haute Hong Kong

    De Wing Sze Tang - 04 juin 2024

    Voyage dans la ville la plus entraînante de Chine.

    Aller à l'article

Articles récents

  • Vent de changement
    Perspective

    Vent de changement

    De Ève Laurier, Vice-présidente, Communications, marketing et affaires publiques - 31 mai 2024

    La nouvelle identité de marque de Bombardier marque une évolution audacieuse pour l'entreprise.

    Aller à l'article
  • Guidés par les cépages
    Profil

    Guidés par les cépages

    De Richard Snyder - 30 mai 2024

    Goûter au savoir-faire, à la technique et à l’enthousiasme des vignobles de Colombie-Britannique

    Aller à l'article