Mode de vie

Trésor caché au Népal

Visite du majestueux district de Mustang, ancien royaume interdit, au luxe supérieur.

Hôtel Dwarika du district de Mustang.
Suite Heritage Junior de l’hôtel Dwarika.

Le district népalais de Mustang, aux vastes étendues sauvages bien préservées parsemées de monastères, de temples, de forêts et de ravins, s’ouvrait enfin au tourisme en 1992. 

Pourtant, ce dernier « royaume interdit » est resté plutôt méconnu, sauf des voyageurs les plus avisés. Mais cette année, d’importants projets sur ce territoire attireront les amateurs de trésors secrets.

Initialement rattaché au Tibet, Mustang est sous le contrôle du Népal depuis la fin du 18e siècle. Le premier voyageur occidental de ces contrées fut le géologue suisse Toni Hagen, qui a décrit éloquemment la capitale et le palais royal de Mustang au début des années 1950.

C’est également à cette époque que la République populaire de Chine a envahi Chamdo dans l’ouest du Tibet. 

À la suite de l’invasion, le gouvernement népalais a coupé la région de Mustang du reste du monde : marchands et caravanes ont été bannis de la région, ce qui l’a maintenue intacte de toute transformation commerciale pendant des décennies.

Au début des années 1990, le Népal s’est plié aux pressions internationales et a ouvert ce secteur du pays au commerce. Et ce n’est que récemment – en août 2023 – que des hôtels de luxe de calibre mondial, comme le Shinta Mani Mustang, ont ouvert leurs portes, permettant de vivre en grand style l’expérience de cette partie du monde préservée. Même là, la région recèle bien des trésors imperceptibles au premier regard. Visiter cette région autrefois interdite signifie faire un véritable voyage dans le passé.

Situation

Un voyage dans le district de Mustang commence par un vol jusqu’à Katmandou. De là, un trajet panoramique en hélicoptère au-dessus de vertes rizières luxuriantes vous amène à Pokhara, puis vous devez prendre la voiture ou encore l’hélicoptère pour Mustang. Réserver une visite exclusive avec l’entreprise de voyage sur mesure Red Savannah offre une expérience où tous les détails sont réglés aussi confortablement que possible – de la réservation d’hélicoptères et de véhicules tout-terrain avec chauffeur jusqu’aux guides éclairés experts de la géologie et de la culture des lieux. 

Le parcours de Pokhara à Mustang offre des paysages changeants particulièrement pittoresques : la route sillonne les vallées des rivières et contourne de petits villages et de la végétation abondante, par des collines en terrasses entrelacées, dont les agriculteurs locaux cultivent les pentes fertiles. Rachel Cooper, directrice régionale des visites guidées de Red Savannah, adore cette route qui monte et se transforme à travers des forêts denses, devant l’arrière-plan majestueux des chaînes de l’Annapurna et du Dhaulagiri. Le passage par la gorge de la Kali Gandaki, l’une des plus profondes de la planète, ajoute une dimension spectaculaire avec ses falaises grandioses qui dominent la rivière aux flots rapides. 

Mustang, dont le nom vient d’un mot tibétain qui signifie « plaine fertile », est le deuxième district le moins peuplé du Népal. Appartenant autrefois au royaume de Lo Manthang, il est devenu un district du Népal après la dissolution de la dynastie Shah en 2008. Cette région éloignée inaccessible pendant si longtemps a des attraits uniques pour les voyageurs : c’est encore un joyau rare et intact. Les amateurs de plein air qui préfèrent l’hébergement de luxe peuvent profiter de l’hôtel Dwarika à Katmandou avant de poursuivre leur séjour au Shinta Mani Mustang – les deux établissements offrent de superbes suites, de spacieuses cours, des spas et une grandeur qui vous ramène dans le passé au cœur de paysages intouchés inouïs.

Dans la province de Gandaki dans le nord du Népal, le district Mustang touche l’Himalaya au sud et le plateau du Tibet au nord. Sa beauté fruste et majestueuse est entourée de certains des plus hauts sommets du monde, dont l’Annapurna et le Dhaulagiri. Pour alimenter vos expéditions, la cuisine de la région est idéale pour les gens soucieux de leur santé : les mets des communautés culturelles Thakali et Newari utilisent des ingrédients frais, à base de lentilles et d’une variété de légumes et de viandes.

« Ici, ous pouvez vraiment vous mettre dans la peau des habitants », dit George Morgan-Greenville, fondateur et propriétaire de Red Savannah. « De plus, la région est complètement hors réseau : à leur arrivée, les visiteurs peuvent trouver cela alarmant, mais ils finissent par s’habituer à se passer de leur cellulaire, et ils adorent cela. » 

Hébergement de luxe au Shinta Mani Mustang.
La piscine sereine du Shinta Mani Mustang.

Hébergement de luxe

Séjourner dans un paysage des plus sauvages ne signifie pas de renoncer à toute commodité. Le Shinta Mani Mustang, station de montagne dessinée par Bill Bensley et exploitée par HMD Asia, a ouvert en août 2023. Le premier établissement de cette marque à l’extérieur du Cambodge ne pourrait être plus époustouflant, à une altitude vertigineuse de 2 800 mètres (9 200 pieds). Tout juste 150 mètres (500 pieds) plus bas coule la rivière Kali Gandaki. 

Ce tout-inclus – connu pour son design écoresponsable – offre 29 chambres, toutes spacieuses : plus de 22 mètres carrés (2 400 pieds carrés) remplis d’antiquités exquises de la province de Gandaki et aménagés dans le style d’une habitation locale traditionnelle, avec chambre, séjour et salle de bains à aire ouverte.

Les intérieurs reproduisent l’atmosphère de l’extérieur, reflétant les tons chaleureux du paysage environnant. Dans tout l’hôtel, vous pouvez admirer les œuvres de feu Robert Powell, artiste connu pour ses peintures détaillées de Lo Manthang.

Lorsque vous ouvrez vos rideaux le matin, le soleil levant remplit votre chambre et vous stimule doucement à accueillir une journée de découverte dans ce royaume montagneux. (Ou vous pouvez aussi ne pas vouloir fermer les rideaux le soir : la vue est tellement féérique que si vous vous levez la nuit pour boire un verre d’eau, vous ne pourrez que vous émerveiller du paysage nocturne qui vous entoure.)

Des Land Rovers à quatre roues motrices transportent les clients vers les attractions locales et lieux de randonnée – et comme l’établissement propose des aventures distinctes chaque jour pendant jusqu’à deux semaines, aucune journée ne ressemble à l’autre. Une journée peut vous mener au village admirablement préservé de Marpha, et une autre à une randonnée locale. Créées par le guide expert Jason Friedman en trois ans, les mini-excursions dirigées par des guides d’aventure Bensley sont conçues sur mesure selon les familles individuelles et les types de personnalité, couvrant la cuisine, la culture, l’activité physique et la géographie.

Nourriture divine

Les options culinaires ne manquent pas : le restaurant Nilgiri de 60 places, nommé d’après la grande montagne qui le surplombe, présente un menu moderne aux délicats mets locaux. Chaque soir comporte un thème qui reflète différentes parties du pays dans des recettes à la fois anciennes et modernes. Par exemple, le souper des pâturages offre aux clients une salade d’herbes récoltées dans la forêt voisine et un risotto de champignons fraîchement cueillis. Une truite poêlée provient d’une rivière à quelques minutes de là. Autre thème intéressant, le menu himalayen de dégustation à neuf services mettant en vedette des momos traditionnels (dumplings locaux) infusés de truffes, remplis de viande de yak et épicés d’achaar à la tomate (marinade de l’Asie du Sud).

Cure de rajeunissement

Un voyage dans les hautes altitudes du Mustang implique forcément de bien prendre soin de soi. Les traitements de spa de calibre mondial au Shinta Mani Mustang font appel à d’anciennes pratiques holistiques et à des techniques curatives himalayennes séculaires, comme le massage SoRig (qui cible les flux énergétiques corporels pour restaurer l’équilibre et réduire le stress) et des pratiques médicinales indigènes de l’Himalaya. Le massage du randonneur – visant spécialement à améliorer la flexibilité, à apaiser les muscles fatigués et à réduire l’inflammation – est à ne pas manquer, combiné à au moins 20 minutes de bain de vapeur. 

À l’hôtel Dwarika de Katmandou, le Pancha Kosha Himalayan Spa s’inspire des rituels bouddhistes et ayurvédiques traditionnels pour ses traitements. Chaque soin est ici pensé pour chaque couche de l’existence : Anamaya kosha (touchant les aspects vitaux ou alimentaires), Pranamaya kosha (qui se rapporte aux muscles, aux organes et à l’énergie vitale), Manomaya kosha (centré sur l’alignement émotionnel), Vigyanmaya kosha (qui englobe le développement intellectuel); et la cinquième dimension, Anandamaya kosha (qui représente la croissance de l’esprit positif et du bonheur).

Aucune visite du Mustang n’est complète sans une excursion au village de Marpha, situé dans le sud de la région. Célèbre pour ses vergers de pommiers (Marpha est surnommée la « capitale népalaise de la pomme »), ainsi que pour ses maisons de pierre traditionnelles, ce village est un bel aperçu de la vie rurale inaltérée du Népal. Même si vous êtes hors réseau cellulaire, votre appareil vous permet tout de même de photographier tout ce qui s’y trouve, des rues dallées étroites jusqu’aux magnifiques couleurs des monastères bouddhistes. Le circuit comprend un dîner par Mme Kamala, réputée chef Thakali qui vous préparera un repas authentique – peut-être suivi d’une dégustation du brandy de pomme et du cidre locaux.

Pour les amateurs de randonnées sauvages, Jomoson et sa vallée sont la porte d’entrée des paysages accidentés, des magnifiques torrents et forêts du Mustang et des vues spectaculaires de l’Himalaya, dont les sommets du Dhaulagiri et du Nilgiri. Le secteur recèle des trésors uniques : le sentier de randonnée qui traverse Jomosom suit la rivière Kali Gandaki le long de ses gouffres et de superbes pentes boisées semées de rhododendrons (indigènes dans la région). Les rives sont jonchées de coquilles d’ammonites noires qu’on ne trouve nulle part ailleurs dans le monde – ces antiques créatures fossilisées s’apparentent aux calmars.

Non loin de Jomosom se trouve le célèbre temple de Jwala Mai, lieu de pèlerinage hindouiste et bouddhiste. À 3 700 mètres (12 170 pieds), on peut y admirer une idole en or. Autre caractéristique notable du temple, sa flamme éternelle aurait été allumée par Brahma il y a plusieurs milliers d’années, et brûle toujours en présence de 108 jets d’eau. Concluez votre voyage dans la sérénité de Chhairo Gompa, situé près du village de Chhairo dans la région du Haut-Mustang. Ce site bouddhiste tibétain offre des vues à couper le souffle de l’ermitage de Chhoser voisin, monastère troglodyte ancestral creusé dans les falaises au-dessus de Lo Manthang. Ici, la tranquillité, le sacré et l’ancien vous rappellent que cette partie du monde suit son propre cheminement, embrassant une splendeur naturelle qui s’oppose à toute l’hypermodernité du monde extérieur.

Articles connexes

  • Haute Hong Kong
    Mode de vie

    Haute Hong Kong

    De Wing Sze Tang - 04 juin 2024

    Voyage dans la ville la plus entraînante de Chine.

    Aller à l'article
  • Visite de la Madrid magique : où se faire plaisir dans la capitale culturelle de l’Espagne
    Mode de vie

    Visite de la Madrid magique : où se faire plaisir dans la capitale culturelle de l’Espagne

    De Ellen Himelfarb - 04 juin 2024

    La cuisine inspirante, les bons vins et la beauté intemporelle de la capitale espagnole.

    Aller à l'article

Articles récents

  • Vent de changement
    Perspective

    Vent de changement

    De Ève Laurier, Vice-présidente, Communications, marketing et affaires publiques - 31 mai 2024

    La nouvelle identité de marque de Bombardier marque une évolution audacieuse pour l'entreprise.

    Aller à l'article
  • Guidés par les cépages
    Profil

    Guidés par les cépages

    De Richard Snyder - 30 mai 2024

    Goûter au savoir-faire, à la technique et à l’enthousiasme des vignobles de Colombie-Britannique

    Aller à l'article